Témoignage client

Les chantiers navals Seaspan tracent la voie vers des eaux plus douces en matière de PLM grâce à Aras

 Customer Story – Seaspan
Taille
3 000 employés
Industrie
Construction navale

Défis

  • Source unique d’informations nécessaire pour les données
  • Gestion simultanée de plusieurs phases de projet
  • Gestion du changement tout au long du cycle de vie d’un projet de construction navale
  • Gestion d’équipes géographiquement dispersées et facilitation de la collaboration
  • Un écosystème doté de données de projet précises et à jour est nécessaire pour éviter les changements, les retards et l’augmentation des coûts

Solutions

Déployer Aras Innovator avec une approche sur deux fronts en créant une source de données unifiée et en mettant en œuvre une gestion efficace du changement.

Résultats

  • Adoption d’une solution de PLM centrée sur les documents, puis sur les données des produits
  • Planification centralisée des ressources
  • Gestion efficace du changement
  • Amélioration de la gestion d’effectifs dispersés
  • Source unique d’informations pour les données avec Aras PLM
  • Traçabilité tout au long du cycle de vie du produit

Les chantiers navals Seaspan jouent un rôle crucial dans la stratégie nationale de construction navale du Canada, exploitant trois installations à Vancouver et à Victoria, en Colombie-Britannique. Soutenant la Garde côtière et la Marine royale canadiennes, Seaspan est un expert mondialement reconnu de la rénovation et de l’entretien de divers navires. Seaspan a travaillé avec Aras pour rationaliser son approche de gestion du cycle de vie des produits (PLM) et lui permettre d’évoluer au rythme des changements requis par le secteur maritime.

« À mesure que nous modifions nos processus et que notre organisation grandit, Aras peut s’adapter avec nous… Nous ne sommes pas attachés à un processus que nous avons mis en œuvre auparavant ; nous pouvons l’abandonner et en implémenter un autre sans décomposer l’ensemble du système. La capacité d’adaptation à nos processus à mesure qu’ils évoluent et se développent nous est très utile. »

Chris Phillips, directeur des chantiers navals numériques chez Seaspan.

Difficultés

Seaspan joue un rôle central dans la Stratégie nationale de construction navale du Canada, une initiative lancée en 2011 pour améliorer et mettre à jour les flottes de la Marine royale et de la Garde côtière du Canada. Cette stratégie est l’un des plus grands projets d’approvisionnement du Canada depuis la Seconde Guerre mondiale.

Dans le cadre de cette initiative, le gouvernement canadien a confié la construction navale au Centre d’excellence de la côte Ouest de Seaspan Canada pour. Pour répondre aux demandes croissantes de cette expansion et atteindre son objectif de se profiler comme organisation maritime de classe mondiale, Seaspan a modernisé les trois installations de construction navale qu’elle utiliserait pour ce projet gouvernemental : les chantiers navals de Vancouver pour la construction, la réparation et la modernisation ; la cale sèche de Vancouver pour la réparation et la modernisation ; et les chantiers navals de Victoria pour les services de rénovation et de maintenance.

Dans le même temps, Seaspan a admis la nécessité d’améliorer sa stratégie de gestion du cycle de vie des produits pour suivre le rythme. Le changement est constant dans les projets de construction navale, et il est essentiel de disposer d’une stratégie et d’une plateforme PLM pour suivre le rythme. L’évolutivité et l’évolution rapide des priorités posaient des problèmes lorsque l’équipe gérait des données complexes à l’aide uniquement de feuilles de calcul : il était temps de se moderniser.

Exigences en matière de PLM

Seaspan a établi une vision sur deux fronts pour améliorer sa stratégie PLM. Premièrement, il s’agissait de créer une source de données unifiée qui offrirait une visibilité complète sur toutes les informations sur les produits, une solution de type « guichet unique ».

Ensuite, Seaspan savait qu’une gestion efficace du changement serait cruciale, en particulier dans le secteur dynamique et en constante évolution de la construction navale. La vision de Seaspan impliquait de tirer parti de son écosystème PLM, notamment des suites de modélisation 2D et 3D et des systèmes MRP et ERP, pour comprendre pleinement les implications des changements tout au long du cycle de vie d’un projet.

Seaspan a accordé la priorité à une gestion efficace des changements dans sa vision de la PLM pour résoudre ce problème, dans le but d’identifier les conséquences des changements et de gérer les relations entre les pièces, les documents, les coûts et les calendriers.

En raison d’une pénurie de constructeurs navals expérimentés au Canada, Seaspan a aussi fait appel à une main-d’œuvre mondiale. Cette tactique souligne l’importance de garantir l’accès à des informations précises et à jour au sein de l’équipe pour assurer la cohérence et les changements, retards et coûts supplémentaires.

L’équipe de Seaspan savait qu’une approche incohérente ne serait pas durable, car ses banques de données et ses processus gagnaient en complexité. L’entreprise a commencé à rechercher une plateforme PLM facile à utiliser et adaptable aux besoins spécifiques de son organisation.

« Nous recherchions un référentiel de gestion documentaire robuste, qui nous permettrait de gérer la documentation de conception essentielle, telle que les fiches techniques et les cahiers des charges. Les dirigeants de Seaspan ont admis que nous devions exploiter notre écosystème PLM de manière plus contrôlée pour devenir le chantier naval de classe mondiale que nous aspirons à être. »

Chris Phillips, directeur des chantiers navals numériques chez Seaspan
  • Source de données unifiée avec des informations précises et à jour
  • Gestion efficace du changement
  • Capacité à intégrer diverses technologies et logiciels
  • Convivialité de l’interface
  • Capacité d’adaptation

Les réussites avec Aras Innovator

Seaspan a choisi Aras comme « guichet unique » et référentiel central de données. Lorsque Seaspan a déployé Aras pour la première fois en 2013, l’entreprise s’est concentrée sur la gestion documentaire, en convertissant les documents physiques aux formats numériques. Chris Phillips décrit cette période (2014-2017) comme une courbe d’apprentissage.

Malgré les difficultés, l’entreprise a réalisé la mise en œuvre initiale en seulement trois mois, suivie de deux mises à niveau importantes. Avant d’atteindre 2018, Seaspan avait réorienté son activité PLM des documents vers les données produits, passant ainsi le nombre d’utilisateurs d’Aras de 750 à 1 100. Ce changement visait à tirer parti de l’écosystème PLM pour améliorer le contrôle et atteindre un statut de chantier naval d’envergure mondiale.

Seaspan a également mis en place un programme de PLM formel avec un comité directeur et des ressources dédiées pour gérer l’écosystème de PLM. L’équipe a élaboré une vision et une feuille de route de PLM alignées sur les objectifs de l’organisation.

Seaspan dispose également d’un module personnalisé de gestion des exigences pour gérer les contrats des clients, qui sont liés aux demandes de changement, de sorte que toutes ces informations circulent également via Aras.

Résultats : naviguer vers le futur avec Aras Innovator

Seaspan a fait d’Aras Innovator une source de données cohérente qui offre une visibilité complète sur toutes les informations sur les produits. Aras a également grandement facilité la gestion du changement, même à l’échelle requise pour la construction navale, alors que les progrès technologiques au cours d’une construction de deux à trois ans peuvent considérablement modifier la façon dont le produit final est assemblé.

Seaspan a migré ses nomenclatures d’Excel vers Aras, créant ainsi un catalogue principal de pièces et un emplacement unique pour référencer les analyses d’impact des changements. Aux dires de Chris Phillips, le projet était une véritable transformation.

La prochaine initiative de Seaspan consiste à créer une interface bidirectionnelle entre ses logiciels de CAO 2D et 3D et Aras, ce qui permettra de gérer la configuration directement dans Aras et de visualiser les conséquences des changements. Cette traçabilité permet à Seaspan d’accéder à des données cruciales directement à partir du modèle 3D, ce qui facilite la gestion efficace des navires.

Le site de Seaspan à Victoria fournit également des services de réparation et de maintenance à la Garde côtière et à la Marine royale canadiennes. Les capacités de gestion de la maintenance d’Aras répondront aux exigences futures de Seaspan à mesure que ses besoins en matière de soutien évolueront.

En outre, Seaspan prévoit d’intégrer son système MRP à Aras afin de rationaliser la commande de pièces et le suivi de leur état, ce qui lui permettra de se rapprocher de sa vision d’une source unique d’informations sur les produits.

« Grâce à Aras, nous sommes parvenus à maîtriser les changements depuis les rapports de problèmes jusqu’aux demandes de modifications techniques. Les outils d’Aras permettent de gérer la main-d’œuvre et le cycle de vie en toute simplicité. Cela facilite énormément la gestion du changement. »

Maureen Katarama, superviseuse des systèmes d’ingénierie et de planification des chantiers navals